Feelgood challenge 20: Qu’est-ce que le Mindful Eating ?

Manger en pleine conscience implique d’être pleinement conscient et de porter délibérément son attention à ce qui se passe à chaque instant, tant à l’intérieur de vous-même – dans votre corps, votre cœur et votre esprit – qu’à l’extérieur de vous-même, dans votre environnement. Manger en pleine conscience, c’est manger avec attention et curiosité sans critique ni jugement.


Mindful Eating, manger en pleine conscience, du choix des aliments à la manière de manger. Tout un art ! Ce qui nous importe, surtout, c’est COMMENT ? En somme, comment déguster, savourer, ralentir, prendre le temps. Mais aussi comment cuisiner, respecter la terre, les animaux et les insectes, du bio au durable en passant par le local de culture éthique... Une vaste entreprise !


Pleine conscience

Le Mindful Eating, ou l’art de manger en pleine conscience, peut aider à retrouver une forme de sérénité. Le fondement de la pratique est avant tout de prendre le temps de s'écouter et d'être en phase avec ses sensations, ses émotions et ses pensées


« Le point d'entrée est de ramener les gens dans leur corps et dans le temps présent. Pour cela, on peut se concentrer sur sa respiration, être attentif à ce qu'on ressent et à sa couleur émotionnelle. On peut sentir ses pieds au sol et ses points de contacts avec sa chaise. Une fois l'attention rassemblée, on est plus conscient de ce qui suit », explique Valérie Chatel, instructrice de Mindful Eating et de pleine conscience, Elle est également sophrologue, coach et psychothérapeute et enseignante de Movement Medicine (danse).

Les 10 sortes de faim


Si l'on parle plus volontiers de faim, ce sont en réalité différentes faims qui influencent notre façon de manger. En voici quelques-unes. Si la faim des yeux nous donne envie de nous resservir sur des buffets aussi colorés qu’alléchants tant par leur fraicheur que par leurs couleurs et leurs textures… nos yeux veulent de tout ! La faim de la bouche indique un manque de présence au repas : nous avons tendance à vouloir prolonger l’expérience en nous resservant plusieurs fois, ce qui nous amène régulièrement à manger plus et trop.


Relevons encore la faim des cellules : qu’est-ce qui fait du bien à notre corps ? Qu’est-ce qu’il aime manger et a besoin d’assimiler pour avoir ses besoins nutritionnels satisfaits ? Quant à la faim du cœur, elle nous ramène tant vers la madeleine de Proust qu’aux plats chéris de notre grand-mère ou, encore, quand nous cherchons à calmer une émotion pour ne plus sentir en l’étouffant de quelques excès de chocolat ou de compulsions de sucre au nom du plaisir, mais quel plaisir ? Et pour la faim de l’esprit celui qui nous dit : « tu devrais », « y’a qu’à » ou encore « t’aurais pas dû ». Inutile d'épiloguer : nous connaissons tous ce genre de dialogue intérieur incessant !


« Qui mange quand je mange ? »


Loin de rentrer dans une culpabilité sans fins, tel le hamster qui tourne dans sa roue, le Mindful Eating nous enseigne comment apprécier de toute notre conscience nos repas pour enfin faire la paix avec notre assiette et vivre une relation sereine et joyeuse avec la nourriture.


La pratique passe par la méditation pour revenir dans l’instant présent, pour sentir ce qui est juste pour soi, en lien avec le volume de notre estomac, évaluer là où en est notre satisfaction. Parfois, la question à se poser est : « qui mange quand je mange ? »


Respecter son rythme


Prendre le temps et en finir avec le mode pilote automatique est un autre réflexe essentiel pour se réconcilier avec l'alimentation. « Déconstruire les gestes automatiques est une étape importante pour apporter la bonne réponse à un besoin, poursuit Valérie Chatel. On mange souvent parce qu'il est l'heure. Ou parce qu'on s'ennuie et non pas parce qu'on a faim. Il y a toutes sortes de clichés comme celui qui décrète que laisser dans son assiette est signe d'impolitesse. Il faut sentir ce qui est juste pour soi. C'est ainsi qu’on peut manger pour se remonter le moral -la faim du cœur. Il arrive aussi qu'on mange en prévision, parce qu'on n'aura pas le temps ce soir ».


Gratitude

Choix éthique et gratitude pour nos aliments et tous ceux qui contribuent à cette abondance du maraîcher au cultivateur, aux ouvriers qui œuvrent à remplir les rayons ou à décharger les camions, la caissière, les livreurs, les agriculteurs… et, bien sûr, pour Soi. Sans négliger les animaux et les insectes. Trop souvent, aussi, nous oublions de nommer l’abondance de la Terre, l’eau de la pluie, le feu du soleil, le vent qui souffle d’un air rafraichissant.






Voici quelques moyens faciles à utiliser : Valérie nous livre quelques trucs et astuces faciles à appliquer dans notre quotidien :

  • Poser les couverts pour prendre le temps de mâcher (32 fois).

  • Se faire une belle table avec une bougie, un set de table et, pourquoi pas, une fleur pour honorer votre repas.

  • Prendre des pauses pour respirer.

  • Porter toute votre attention dans vos 5 sens.

  • Regarder votre repas, avant de commencer à manger, remercier par un simple regard habité de toute votre présence.

  • Exprimer, avec profondeur, votre gratitude pour chaque être humain et non humain qui a contribué à ce repas.


Rani Valérie Chatel est sophrologue, facilitatrice de cycle de Mindful Eating, enseignante de danse consciente – Movement Medicine, elle est également psychothérapeute et coach. Elle vous emmène en retraite : Détox Mindful Eating (prochaine retraite à l’automne) ou en pleine nature : Nature is my Teacher du 23 au 26 juillet ou du 6 au 9 août.

Elle est passionnée de gastronomie et se forme à différentes approches dont actuellement l’alimentation vivante et durable.


Visiter son site : www.valeriechatel.com


Fb : l’art de manger en pleine conscience - https://www.facebook.com/ranivaleriechatel

Groupe Facebook: Cercle de l’Être - https://www.facebook.com/groups/324674751077

Instagram: https://www.instagram.com/ranivaleriechatel








Billets importants