Feelgood challenge 22: L'effet du chimio sur vos ongles en 10 questions fréquemment posées

Oui, il y a des photos et des histoires qui circulent sur Internet à propos de la perte d’ongles après la chimiothérapie. Malheureusement, dans la majorité des cas, la réalité est moins dramatique. Par contre, les ongles fragiles sont presque toujours au menu. Comment peut-on maintenir les ongles en bonne santé pendant la chimio ? Que pouvez-vous faire préventivement ? Et comment vos ongles se rétablissent-ils après la chimio ?Vous le découvrirez dans ces 10 super-astuces sur la chimio et les ongles.


1.  Quels sont les effets secondaires de la chimio sur les ongles?

La chimiothérapie, plus particulièrement celle qui a recours au taxane (comme le Taxotere), peut rendre vos ongles plus secs, plus friables et fragiles. Ils peuvent également se décolorer ou développer des lignes ou des rainures et dans le pire des cas, se détacher. Le fait de subir ou non ces effets secondaires dépend du type de chimiothérapie et des doses. Informez-vous auprès de votre médecin ou votre infirmière. Bon à savoir : si ces effets secondaires sont souvent difficiles à contourner, vous pouvez néanmoins faire beaucoup pour éviter les effets néfastes de la chimio sur vos ongles.

2. Comment prendre soin de mes ongles?

Gardez vos ongles courts dès que vous commencez la chimiothérapie. Coupez-les également bien droit: pas trop court sur les bords. De cette façon, vous évitez les ongles incarnés et d’éventuelles inflammations ou infections. Tout comme la peau, les ongles apprécient une hydratation supplémentaire contre la sécheresse pendant le traitement de chimiothérapie. Il existe des huiles essentielles et des onguents spécialement conçus pour vous « graisser » les ongles : en fait une bonne crème nourrissante pour les mains peut suffire. Massez bien dans la zone des cuticules, la peau autour des ongles, ainsi que les ongles-mêmes. Important : n'oubliez pas les ongles des pieds!

3. Chimio : se vernir les ongles, est-ce une bonne idée ?

Pour faire encourir le moins de risques possibles à vos ongles, gardez-les pure nature. Il n’est pas recommandé de se couvrir constamment les ongles de vernis. Mais pour les occasions spéciales, vous pouvez vous vernir les ongles, si vous aimez. Il est conseillé d’utiliser des vernis sans alcool, ni acétone. Appliquez d’abord une couche de base incolore et nourrissante pour protéger vos ongles friables et cassants. Retirez votre vernis à ongles de préférence le jour-même, sinon le lendemain, avec un dissolvant doux sans acétone ni autres ingrédients agressifs. 

4.  Pourquoi porter des gants pour le nettoyage ou le lavage? 

Pour deux raisons. Vous évitez de buter les ongles contre des objets, ce qui pourrait les faire casser ou se déchirer. Par ailleurs vous réduisez également les risques de blessures, par exemple lorsque vous bricolez ou que vous jardinez. Les plaies guérissent moins rapidement pendant la chimiothérapie, ce qui peut entraîner des infections. Voilà une chose à éviter à tout prix, surtout si des ganglions lymphatiques ont été enlevés (par exemple, au niveau de l'aisselle).

Astuce : portez également des gants lorsque vous faites la vaisselle. Les ongles chimio fragiles n’aiment pas du tout les produits de nettoyage. Mieux vaut éviter tout contact avec des produits caustiques.

5. Peut-on se ronger les ongles?

Se ronger les ongles est fortement déconseillé. Vos ongles sont déjà très fragilisés par la chimiothérapie, les ronger ne ferait qu'empirer les choses. Se ronger la peau autour des ongles est encore plus déconseillable. La dernière chose que vous voulez pendant votre chimio, sont des plaies aux doigts ou aux mains, vu la fréquence