Feelgood challenge 15: été, cancer et soleil


Profiter de ses proches, voyager, se balader, se baigner… La période estivale est propice à la détente et aux petits plaisirs. 


Bien que ces temps soient importants et nécessaires à chacun(e) pour se ressourcer, attention au soleil qui peut-être dangereux pour votre peau, et d’autant plus si vous êtes en cours de traitement anticancéreux.


Pourquoi est-il dangereux? Comment s’en protéger?… je vous apporte quelques réponses à travers cet article, qui je l’espère vous sera utile.

POURQUOI LE SOLEIL EST-IL DANGEREUX POUR NOTRE PEAU?


Les recommandations du Professeur Humbert :

Les ultraviolets, sont des rayons sournois car nous ne les sentons pas, ils sont présents même lorsque le ciel est nuageux. Ils traversent la couche nuageuse, et passent dans l’eau. Si bien que lorsque vous êtes dans l’eau ou sous un ciel couvert, vous pouvez parfois ressentir le froid (de par l’absence des infrarouges, qui eux ne traversent pas l’eau, celle de la piscine et celle des nuages) alors que les ultraviolets eux seront bel et bien là à entraîner peu à peu les signes de l’héliodermie, c’est-à-dire du photovieillissement.” 


Nous ne sommes pas tous égaux face aux rayons UV, notre peau ne réagit pas de la même manière selon les caractéristiques de chacun(e). 

Aussi, certaines substances, dites “photosensibilisantes” amplifient les effets du soleil.

SOLEIL ET CANCER 

LA PHOTOSENSIBILISATION MÉDICAMENTEUSE

La majorité des médicaments utilisés en chimiothérapie, contiennent des molécules photosensibilisantes, l’exposition au soleil est donc contre-indiquée. 

Une fois la chimio terminée votre peau reste très sensible au soleil, sachez, qu’il faut environ un an pour éliminer ses effets, alors même après les traitements la prudence est de mise. 


La radiothérapie fragilise également votre peau. Il est impératif de ne pas exposer la zone irradiée aux rayons du soleil pendant au moins 1 an. Cette zone restera fragilisée toute votre vie et il faudra continuer à la protéger correctement.


En cas d’immunothérapie et/ ou d’hormonothérapie, le soleil n’est pas contre-indiqué, mais attention tout de même, votre peau reste fragilisée et l’exposition doit être modérée.