Feelgood challenge 15: été, cancer et soleil


Profiter de ses proches, voyager, se balader, se baigner… La période estivale est propice à la détente et aux petits plaisirs. 


Bien que ces temps soient importants et nécessaires à chacun(e) pour se ressourcer, attention au soleil qui peut-être dangereux pour votre peau, et d’autant plus si vous êtes en cours de traitement anticancéreux.


Pourquoi est-il dangereux? Comment s’en protéger?… je vous apporte quelques réponses à travers cet article, qui je l’espère vous sera utile.

POURQUOI LE SOLEIL EST-IL DANGEREUX POUR NOTRE PEAU?


Les recommandations du Professeur Humbert :

Les ultraviolets, sont des rayons sournois car nous ne les sentons pas, ils sont présents même lorsque le ciel est nuageux. Ils traversent la couche nuageuse, et passent dans l’eau. Si bien que lorsque vous êtes dans l’eau ou sous un ciel couvert, vous pouvez parfois ressentir le froid (de par l’absence des infrarouges, qui eux ne traversent pas l’eau, celle de la piscine et celle des nuages) alors que les ultraviolets eux seront bel et bien là à entraîner peu à peu les signes de l’héliodermie, c’est-à-dire du photovieillissement.” 


Nous ne sommes pas tous égaux face aux rayons UV, notre peau ne réagit pas de la même manière selon les caractéristiques de chacun(e). 

Aussi, certaines substances, dites “photosensibilisantes” amplifient les effets du soleil.

SOLEIL ET CANCER 

LA PHOTOSENSIBILISATION MÉDICAMENTEUSE

La majorité des médicaments utilisés en chimiothérapie, contiennent des molécules photosensibilisantes, l’exposition au soleil est donc contre-indiquée. 

Une fois la chimio terminée votre peau reste très sensible au soleil, sachez, qu’il faut environ un an pour éliminer ses effets, alors même après les traitements la prudence est de mise. 


La radiothérapie fragilise également votre peau. Il est impératif de ne pas exposer la zone irradiée aux rayons du soleil pendant au moins 1 an. Cette zone restera fragilisée toute votre vie et il faudra continuer à la protéger correctement.


En cas d’immunothérapie et/ ou d’hormonothérapie, le soleil n’est pas contre-indiqué, mais attention tout de même, votre peau reste fragilisée et l’exposition doit être modérée.


PRENEZ SOIN DE VOS CICATRICES

Lorsque la peau est abîmée, elle déclenche un mécanisme de reconstruction pour se réparer. Mais ce processus de cicatrisation est lent et peut durer plusieurs semaines, voir plusieurs mois. Durant ce processus de cicatrisation, l’épiderme est fin et fragile, ce qui le rend particulièrement sensible à l’exposition solaire. 


L’action des rayons UV peut déclencher une réponse inflammatoire de la peau qui va retarder la cicatrisation et parfois même entraîner une mauvaise cicatrisation.

L’exposition au soleil augmente également le risque d’avoir une marque et notamment une “hyperpigmentation post-cicatricielle” à l’endroit de la blessure car la peau y est si fragile que la coloration qu’elle prend restera.


Quant aux anciennes cicatrices, elles nécessitent toujours de l’attention, la peau à ce niveau sera toujours moins résistante et moins élastique qu’une peau qui n’a pas souffert. C’est pourquoi toutes les cicatrices doivent être protégées du soleil tout au long de votre vie.



PROTÉGEZ-VOUS DU SOLEIL


Partir quelque jours en vacances pour vous ressourcer, vous changer les idées durant votre traitement n’est pas interdit, mais il est important de prendre quelques précautions pour se protéger du soleil. 


Privilégiez les heures où le soleil est moins fort pour sortir (avant 10H et après 16h en été) et tenez vous autant que possible à l’ombre. 


Le meilleur moyen de limiter l’exposition de votre peau aux UV est de la protéger par  des vêtements.


Pour protéger votre cuir chevelu, plusieurs de nos “soeurs de combat” proposent de jolis bonnets et foulards de chimio. 


Pour votre corps, il est également possible de porter des vêtements confortables qui vous protègent des rayons UV. 


Si vous envisagez de vous baigner, plusieurs marques proposent des formes de maillots de bain qui pourront accueillir votre prothèse mammaire et couvrir vos cicatrices. Et ils sont aussi confectionnés en maille anti UV .




Pour les zones de votre peau qui restent  découvertes, une crème solaire avec un fort indice est indispensable et l’application est à renouveler toutes les 2 heures .


Enfin, hydrater votre peau. L’été, le rayonnement du soleil, la chaleur, le sel marin, le chlore des piscines, la rende plus sèche et parfois inconfortable. La gamme de soins hydratants Ozalys, alliant performance et plaisir d’utilisation, vous permettra de l’hydrater en toute sécurité. 

COSMÉTIQUES ET SOLEIL

ATTENTION AUX ACTIFS PHOTOSENSIBILISANTS

Soleil et soins cosmétiques ne font pas toujours bon ménage. Certains actifs, y compris naturels  peuvent s’avérer néfastes pour votre peau et provoquer des réactions cutanées lors d’une exposition au soleil.  


Elles peuvent survenir sans prédisposition particulière et quel que soit votre type de peau .


Elles se traduisent principalement  par des taches brunes, des irritations, des rougeurs , des cloques. 


Dans certains cas, une réaction photoallergique qui se manifeste par un eczéma peut apparaître.



LES ACTIFS À ÉVITER SOUS LE SOLEIL


Attention aux cosmétiques naturels qui contiennent des extraits végétaux  et/ou des huiles essentielles d’agrumes (citron, bergamote, orange, mandarine) . Comme l’explique Céline Couteau, docteur en pharmacie, « Une crème mains ou visage contenant des extraits végétaux peut être parfaitement tolérée en hiver, mais entraîner des risques de taches brunes et de brûlures en été, à cause des rayons UV. « 


L’aloe vera reconnu pour ses propriétés apaisantes, cicatrisantes et anti-inflammatoires, peut aussi s’avérer photosensibilisant chez certaines personnes. C’est pourquoi, nous avons privilégier l’aquacacteen, comme actif phare de notre gamme. 

Le rétinol, actif anti-âge très prisé mais aussi très irritant  est également contre-indiquée au soleil. Il est généralement utilisé dans les crèmes de nuit et connu pour être photosensibilisant. 

LE SOLEIL, UN ALLIÉ POUR VOTRE VOTRE SANTÉ


LE SOLEIL COMME ANTIDÉPRESSEUR


Après le temps gris et froid de l’hiver, le retour du soleil est toujours une nouvelle que l’on accueille avec joie. Rien de tel qu’une belle journée ensoleillée pour afficher un sourire radieux et avoir envie de profiter des plaisirs simples de la vie.


L’avis du Professeur Humbert :

Le soleil est un allié de notre moral. La photothérapie est une des méthodes pour lutter contre la dépression. Il y a moins de dépressions en été qu’en hiver. Ne fermons pas les volets à cette belle lumière qui envahit nos habitations. 


Les cellules de notre peau, les kératinocytes peuvent chez certaines personnes devenir addictes au soleil. Il y a un véritable phénomène de dépendance qui s’installe.


On connaît des personnes qui ne peuvent pas se priver d’une exposition au soleil, un peu comme le fumeur qui connaît les dangers du tabac et qui pourtant va allumer sa cigarette. 


Les kératinocytes produisent des endorphines, ces molécules du plaisir que l’on trouve dans le cerveau et qui sont produites sous l’action d’une drogue. Ainsi sous l’effet du soleil, les cellules de la peau vont produire ces dérivés de morphine qui vont donner au bain de soleil tous  ses effets de bien-être. Mais attention, ce plaisir à être sous le soleil va être rapidement atténué par les effets néfastes que l’exposition va produire, alors n’en abusez pas


LE SOLEIL, SOURCE DE VITAMINE D 

Si le soleil est bon pour le moral, il est aussi bénéfique pour votre organisme. Le soleil, via ses rayons ultraviolets permet à l’organisme de synthétiser de la vitamine D.


L’avis du Professeur Humbert :

Le soleil est l’allié de nos os et de notre métabolisme calcique. C’est sous l’effet de ses rayons, et notamment des UV B que la Vitamine D se synthétise au niveau de la peau, ou du moins les précurseurs de la vitamine D qui auront besoin d’être hydroxylés à deux endroits dans l’organisme, le rein et le foie. 


Un quart d’heure d’exposition des mains et du visage par jour suffit pour avoir notre quantité quotidienne de vitamine D.


Et pour ceux qui ne veulent ou ne peuvent s’exposer ces 15 minutes, il est possible de prendre de la vitamine D par voie orale.

POUR CONCLURE


Je me permets, pour conclure cet article,  de reprendre ces quelques mots du professeur Humbert : “Pour maitriser le soleil, il nous faut le connaître, connaître ses effets, et savoir comment s’en protéger.” 


Pour celles (ceux)  qui auront le bonheur de s’évader quelques jours durant la période estivale,  je vous souhaite d’agréables moments de détente, de découverte et de joie. Prenez soin de vous et de votre peau en étant vigilant(e)s avec le soleil.


Pour celles (ceux) qui n’ont pas le plaisir de partir, l’équipe Ozalys reste à vos côtés tout l’été pour vous apporter conseils, douceur et réconfort. 

Ces conseils vous ont été présentés par Ozalys.


Ozalys est notre partenaire en  Soins d'Hygiène, Visage et Corps de haute conception alliant performance et plaisir d'utilisation.

À travers des produits innovants par leurs formules, leurs galéniques et leurs packagings, OZALYS permet aux femmes qui le souhaitent, de continuer à prendre soin d’elles au quotidien. Elles peuvent ainsi conserver leur rituel de beauté grâce à des solutions adaptées prenant en compte les conséquences des divers traitements curatifs et leurs effets secondaires indésirables comme une ultra-sensibilité olfactive et sensitive.

En effet, les soins d’hygiène, visage et corps, le dentifrice et le bain de bouche ainsi que le parfum ont été élaborés avec la plus grande exigence, minimisant les conservateurs et excluant toutes les substances suspectées d’être dangereuses pour la santé. Leur action hautement apaisante, hydratante et protectrice, ainsi que leur application tout en délicatesse font de ces gestes de beauté également des moments de bien-être et de douceur.

En savoir plus sur notre gamme de soins: https://www.toujoursbelle.be/soins-de-la-peau








Billets importants